Découverte du tandem pino

TandemEn ce début de printemps, nous avons eu l’occasion de tester pour la première fois LE fameux tandem mixte.

La magie d’internet ! Nous avons rencontré un couple de grenoblois via leur blog, Sarah et Guillaume, qui ont souvent voyagé avec leur propre tandem en Islande et en Bretagne.
Avant de partir plusieurs mois en Asie, ils nous ont donné l’opportunité de l’essayer sur un week-end.

Royans_a2defaceNous profitons donc de leur tandem mixte : particularité de ce véhicule, le passager avant est couché. Cela permet aux deux cyclistes d’avoir le même panorama. Et puis l’effort n’est pas le même, on peut changer de place et faire travailler de nouveaux muscles, on est donc deux fois plus endurants.

Nous voici prêts à partir, cuissards enfilés et casques sur la tête. David conduit, Laetitia prend la place assise.
La prise en main est facile, le tandem est très stable et relativement léger, un véritable plaisir.
Nous filons sur la piste cyclable entre Grenoble et Valence et doublons même quelques Royans_magnoliavélos de route, la classe !
Week-end de beau temps, le printemps pointe le bout de son nez : primevères le long des chemins, quelques arbres en fleurs (dont de magnifiques magnolias). En arrière plan, le Vercors est encore enneigé.

Royans_PontNous pédalons jusqu’à Pont-en-Royans, au milieu des champs de noyer, et allons rejoindre notre maison d’hôte pour la nuit, l’Epicerie à Saint Eulalie, tenue par François et Monique.
On n’aurait pas pu tomber mieux : François est un passionné de sa région, et nous donne envie de découvrir plus encore le Vercors.
Ce couple charmant nous dépose même en voiture au restaurant, pour nous éviter de sortir le tandem de nuit.
Nous repartirons le lendemain après un petit déjeuner copieux de confitures, sirop, pain, crêpes, jus d’orange… tout est fait maison !

Royan_neigeCap au Nord-Est, vers Lans-en-Vercors, par les gorges de la Bourne : 1000m de dénivelé positif. Mais avec ce tandem, tout nous parait facile.
Laetitia prend les commandes pour la montée et n’aura aucun problème à nous mener à la coopérative pour faire le plein de fromage et charcuterie (4 kg en plus dans nos sacoches)

Enfin, c’est la descente sur Grenoble : nous roulons aussi vite que les voitures, le tandem se couche dans les virages et nous étonne par sa stabilité !

A l’arrivée, nous sommes complètement conquis par ce vélo.
C’est décidé, nous allons acheter le nôtre !

Royans_vercors

Publicités
Cet article, publié dans Autour du Vercors, France, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Découverte du tandem pino

  1. MAILLET dit :

    genial j’attend la suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s