Les mystérieuses colonnes de Tan Gan

Certains voyageurs aiment connaitre leur programme à l’avance, d’autres préfèrent prendre les choses comme elles viennent. Ils se laissent porter par les évènements, au risque d’en faire « moins ».
Nous faisons plutôt partie de cette 2ème catégorie, et de cette manière, nous avons découvert les colonnes de Tan Gan.

Au sud de Quito, pour fuir les moteurs de la Panaméricaine, nous empruntons des routes secondaires. Un de ces détours nous amène dans les vallées majestueuses de la boucle de Quilotoa. Le premier jour, fatigués par les reliefs et la chaleur, nous nous arrêtons un peu avant la ville touristique de Sigchos, dans un pueblito (petit village) nommé Yalo.

Le village semble désert. Pas d’hôtel, encore moins de bomberos ou d’école, et personne à l’église. Un passant nous indique un restaurant communautaire tenu par des femmes à la sortie du village.
Nous y sommes accueillis par les cuisinières et une myriade d’enfants, émerveillés par le vélo. Une centaine de personnes sont attendues le soir même pour célébrer une confirmation. Néanmoins, nous pouvons dormir sans problème derrière le bâtiment, dans une arène de combat de coq au toit écroulé. Et nous sommes même invités à dîner et à repartir avec un doggybag.

A table, des convives nous parlent d’un site mystérieux « pas très loin » du village, mais dont la direction reste approximative. Il y aurait des colonnes ou des pyramides, peut être construites par une civilisation disparue. Mais personne au village ne semble y être allé. Intrigués, nous décidons d’y aller le lendemain, sans les saccoches et avec un pique-nique.

Nous suivons les indications des villageois jusqu’à un barrage en construction, desservi par une piste cabossée. Au milieu de cette vallée jusqu’alors inhabitée, la zone fourmille d’activité. Nous traversons la rivière sur une planche de bois puis devons pousser Tortuga pour l’aider à grimper. La piste se poursuit jusqu’à s’effacer derrière une dernière étable. Là, nous laissons notre compagnon et tentons de trouver le chemin à travers champs. Au milieu des vaches, nous apercevons une cascade. Nous sommes sur la bonne route.
Nous traversons un pré avec 3 taureaux, et arrivons incertains à une première crête. Nous escaladons quelques clotûres puis la piste s’élargie, creusée dans la montagne. Nos doutes s’effacent, nous avons l’impression d’avancer vers un lieu sacré.
Mais l’aventure n’est pas finie. Le sentier s’enfonce dans une forêt épaisse, nous sommes de retour dans la jungle. Après une nouvelle crête et une nouvelle forêt, nous débouchons enfin sur un cirque où des aboiements se font entendre. Un couple, sorti d’une cabane en construction, nous salue amicalement.

Nous découvrons enfin l’objet de tant de mystère : la falaise s’ouvre en arc de cercle : des colonnes de pierre avec une cascade au centre. Le propriétaire des lieux nous fait visiter ce petit coin de paradis qu’il a acheté pour exploiter les arbres. Après avoir découvert un tombeau rempli d’objets précolombiens, il a décidé d’arrêter l’exploitation pour devenir le gardien de ce lieu sacré et protéger les secrets encore inexplorés.
Avec sa femme, ils replantent donc les arbres coupés, et accueillent de temps à autre des voyageurs curieux, grimpeurs ou groupes venus profiter de l’énergie du lieu.

Nous reprenons le lendemain le vélo pour finir la boucle. Après notre escapade, la route est plus classique. Elle monte durement jusqu’à la lagune de Quilotoa, belle mais plus touristique. Puis nous sommes contents de retrouver le goudron pour redescendre jusqu’à Latacungha, où nous sommes hébergés par une famille rencontrée par warmshower.

Publicités
Cet article a été publié dans Culture, Equateur, Rencontres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les mystérieuses colonnes de Tan Gan

  1. Cousin-Maillet#6 dit :

    Laëtitia : C’est quoi ce T Shirt « Mont Blanc Valley  » ?? Pas de tourisme de masse dans ces beaux paysages . Toujours fan de vos reportages .

  2. Tim dit :

    Confirmation ou Quinceanera???? (C’est comme au Mexique pour ca?)

  3. Aurélie dit :

    C’est magnifique !! Vous avez dû en avoir plen les yeux !!

  4. Loïc et Isa dit :

    A nouveau, merveilleux paysages.;Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s