Sur les pas des Incas / Segimos los Incas

Sur le chemin des ruines incas, il est difficile d’éviter le Machu pichu. Pièce maitresse du patrimoine péruvien, 2500 touristes étrangers le visitent chaque jour, quota auquel se rajoutent les péruviens.
Pourtant, nous décidons de différer cette visite à un prochain voyage et de sortir des sentiers battus. Choix difficile à assumer, tant la pression est grande de se rendre sur ces lieux mytiques.
Nous retenons un site alternatif, boudé par les touristes, accessible par 2 jours de marche: Choqueqirao.
Ce centre administratif Inca, 4 fois plus grand que son voisin le Machu Pichu, est un joyau encore enseveli à plus de 90% par la forêt, dont « l’exploitation » n’en est qu’aux balbutiements. Par jour, seulement une dizaine de courageux se trouvent sur place.

Cette cité perdue se mérite: Pour y accéder, il faut traverser une vallée et marcher 30km. Le chemin serpente à pic dans un canyon, traverse un fleuve 1500m en contrebas, et remonte sur le versant opposé. En bas, il fait chaud et lourd. Les moustiques sont voraces. A chaque pause, ils s’attaquent au moindre carré de peau non protégé. Méfiance pour faire ses besoins !

Epuisés par deux jours de marche, nous arrivons en vue de Choqueqirao, perdue au milieu des arbres. Au sommet de la ville, une colline tronquée par les incas fait face aux quelques bâtiments de la ville restaurés. Tout en bas, on apperçoit quelques terrasses, autrefois cultivées. Entre les deux, la végétation règne en maître.
Nous installons notre campement sur des terrasses en ruine, en compagnie de quelques tentes, et partons explorer la zone.

Notre chemin s’enfonce dans des sous-bois denses, où de vieilles pierres se devinent. Murs, puits, terrasses prennent forme sous nos pas. Nous sommes seuls au milieu des oiseaux et insectes, sur les traces d’une civilisation perdue.
Nous dépassons les derniers arbres, et arrivons sur la partie restaurée de la ville, quand plus personne n’est sur le site. Le soleil part se cacher derrière les montagnes en libérant pour nous ses derniers rayons. Spectacle grandiose, propice à la complicité.
Cette nuit, nous rêvons du temps où les fils du soleil étaient maîtres de ces terres et où la ville résonnait de cris et de chants.

Nous reprenons nos fouilles à l’aube. Nous partons voir des terrasses décorées de pierres blanches. Avec un réel effort pour faire abstraction du vide, nous empruntons les escaliers incas, d’origine, qui descendent à 60° le long de la construction. Arrivés en bas, nous découvrons des dizaines de lamas dessinés sur les murs.

Il est temps de partir. Nos provisions s’épuisent et le chemin du retour est long.
Si nos jambes nous ramènent déjà vers la civilisation, nos esprits restent un temps au milieu des vestiges, fascinés par les prouesses techniques des anciens habitants des Andes.

Publicités
Cet article a été publié dans Culture, Pérou. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sur les pas des Incas / Segimos los Incas

  1. erick dit :

    pourquoi toujours monter sur les sommets?
    pourquoi avoir choisi d’emmener un vélo plutôt qu’un mulet?
    challenge permanent?
    nous on s’en régale de vos challenges!
    erick

  2. photoleon1 dit :

    Encore une belle excursion. Bravo pour avoir eu le courage de visiter ce site bien moins (c’est un euphémisme) touristique que le Machu Picchu.. Évidemment ça y ressemble. Les musr des lamas blancs sont superbes.

  3. Les Migati dit :

    Nous sommes arrivés ce soir à Cusco, bravo pour votre détermination et votre reportage.
    Nous bouderons également le Machu Picchu, nous fuyons les grosses industries…

  4. Cousin-Maillet#6 dit :

    Toujours aussi passionnants et riches en images vos reportages . Bravo à vous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s